LESIA - Observatoire de Paris

Hommage du LESIA à Toby Owen

mercredi 8 mars 2017

Tobias Owen – “Toby” pour ses collègues et amis – s’est éteint le 5 mars à Sacramento, à l’âge de 80 ans. Avec lui disparaît un scientifique exceptionnel, pionnier de l’exploration du système solaire, et un homme d’un charisme exemplaire.

Les relations de Toby avec l’Observatoire de Paris remontent au tout début des années 1970. Alors professeur à l’Université de Stony Brook (NY), il a participé activement au développement du jeune groupe de planétologie qui s’est créé à l’Observatoire. Avec Daniel Gautier, Catherine de Bergh, Michel Combes et Thérèse Encrenaz, il a initié de nombreux projets de recherche autour de la composition et la structure des atmosphères planétaires, tant dans le domaine de l’exploration spatiale que dans celui des observations depuis le sol. Il a joué un rôle déterminant dans l’analyse des missions Viking sur Mars et Voyager vers les quatre planètes géantes. Avec Jean-Pierre Maillard et les planétologues français, il s’est fortement investi dans l’exploitation des données du spectromètre à Transformée de Fourier du télescope Canada-France-Hawaii, et a ainsi fait une série de découvertes de premier plan, notamment sur l’abondance du deutérium dans le système solaire. Dans une approche visionnaire et multidisciplinaire de la planétologie, Toby a développé de multiples recherches sur toutes les familles d’objets du système solaire, planètes, satellites et comètes, en utilisant tous les domaines de longueur d’onde, depuis le sol et l’espace.

Au début des années 1980, Toby Owen, avec Daniel Gautier et Wing Ip, a travaillé au développement d’une mission internationale, portée à la fois par les Etats-Unis et l’Europe, dédiée à l’exploration de Saturne et Titan. Ce projet allait devenir la mission Cassini-Huygens, lancée en 1997 et toujours en opération autour de Saturne. Riche de découvertes multiples sur la planète Saturne, ses satellites et ses anneaux, cette mission constitue une réussite exceptionnelle en terme de coopération scientifique entre différentes agences spatiales.

Au-delà de l’exploration des objets du système solaire, Toby a aussi très tôt manifesté son intérêt pour les problèmes liés à l’origine de la vie et la recherche de la vie extraterrestre, des domaines de recherche qui allaient exploser dans les décennies suivantes. Avec Donald Goldsmith et David Morrison respectivement, il a notamment écrit deux ouvrages, réédités deux fois depuis leur première publication. Il a reçu de multiples distinctions et en particulier, en 2009, le prestigieux Prix Gerard P. Kuiper de la Division des Sciences Planétaires de l’American Astronomical Society.

Avec ses collègues et amis français, à l’Observatoire de Paris et au-delà, Toby a noué des liens très forts de coopération scientifique et aussi d’amitié. Au début des années 2000, Toby a été membre du Haut Comité Scientifique de l’Observatoire de Paris. En 2006, avec Daniel Gautier et Jean-Pierre Lebreton, il a reçu le Grand Prix Marcel Dassault de l’Académie des Sciences. En 2007, il a été nommé Docteur Honoris Causa de l’Observatoire de Paris. Fervent partisan du rapprochement des communautés scientifiques au-delà des frontières, il a fait de multiples séjours en France où il comptait des amis très proches, en particulier Antonella Barucci et Marcello Fulchignoni. Son départ laisse un énorme vide auprès de ses amis qui n’oublieront pas sa générosité, sa disponibilité et sa gentillesse, son sens de l’humour, sa simplicité et sa modestie. Tous les collègues et amis de Toby, au LESIA et à l’Observatoire de Paris, souhaitent exprimer leurs plus profondes condoléances à son épouse Natasha et sa famille.

Thérèse Encrenaz, Catherine de Bergh, Antonella Barucci, Marcello Fulchignoni, Jean-Pierre Lebreton